Aller au contenu

Réception des travaux d’aménagement des terroirs agricoles des collines et bassins versants dans le cadre du Projet PIPARV-B.

Du 25 octobre au 14 novembre 2023, une commission conjointe du PIPARV-B, du BPEAE et de l’administration locale a effectué une mission de réception des travaux d’aménagement des terroirs agricoles des collines et bassins versants dans le cadre du  Projet d’Intensification de la Production Agricole et de Réduction de la Vulnérabilité au Burundi (PIPARV-B). C’est un projet initié par le Gouvernement de la République du Burundi avec l’appui du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) et le Fonds de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (pour le Développement International (OFID). Il est mis en œuvre par la CARITAS GITEGA dans 7 communes en  province de Gitega et 3 communes en province Karusi.

Le groupe cible du projet est constitué de  petits producteurs, les agri-éleveurs et les jeunes ruraux qui appartiennent   souvent aux  ménages ayant  un faible accès aux facteurs de production et aux ressources naturelles (terre, intrants agricoles), un niveau d’équipement très limité, un faible accès aux services financiers et un accès insuffisant aux soins de santé et à l’éducation nutritionnelle.

Une superficie de 6 437 hectares soit une longueur linéaire de 4 828.3 Km de fossés antiérosif creusés sur 42 collines en province Gitega et  3 319 hectares soit une longueur linéaire  2 489.5 kilomètres de fossés antiérosif creusés réparties sur 17 collines en province Karusi.Les bénéficiaires du projet saluent ces activités de la protection de l’environnement que Caritas Gitega est en train d’exécuter. D’après Madame SAYUMWE Légia, âgée 47ans,  mère de 6 enfants de la colline Nyabibuye de la commune Shombo témoigne que le rendement agro-pastoral va s’accroitre et que  grâce aux travaux de creusement leur aide à leurs dépenses.

 Notons  que les communes qui abritent se projet sont Bukirasazi, Giheta, Gishubi, Itaba, Makebuko, Nyarusange et Ryansoro de la province Gitega et communes Gihogazi, Mutumba et Shombo de la province Karusi. Caritas Gitega met en œuvre les projets de PIPARV-B depuis 2021.

 

L’administration locale soutient les projets inities par ODAG-Caritas Gitega

L’ODAG-Caritas Gitega en collaboration avec l’Administrateur de la commune Bugendana, ont organisé des travaux communautaires de bétonnage  de la  dalle du Centre de Formation Professionnelle de Bugendana à Cunywe ce samedi 27 avril 2024. Ces travaux ont été rehaussés par la présence du Gouverneur de Gitega, Venant MANIRAMBONA, accompagné d’un parlementaire natif de Bugendana et des responsables de la Police Nationale œuvrant au chef-lieu de la province. 

Des différents discours ont été prononcés après ces travaux. Le Secrétaire Exécutif de l’ODAG, Monsieur Abbé Longin BIVUGIRE a vivement remercié  la population qui a répondu massivement à l’appel de leurs dirigeants et particulièrement à l ’Administration qui interpelle les habitants de la localité à s’impliquer et ainsi s’approprier de ces infrastructures étant donné qu’elles sont d’ordre social et public. C’est un projet financé à 80 pourcent par le Diocèse Eichstâtt d’Allemagne, exécuté par ODAG- Caritas Gitega, a-t-il dit. Il a terminé son allocution en faisant appel à quiconque peut faire le plaidoyer pour cette localité parce que la clinique déjà fonctionnelle dispose de beaucoup d’appareils médicaux qui n’ont jamais fonctionné depuis trois ans suite au manque d’électricité, il s’agit de  la Radiographie, la Mammographie, l’appareil d’anesthésie, l’Echographe, les appareils d’analyse médicale du laboratoire et les ordinateurs, a-t-il précisé.    

L’Honorable Lazare MVUYEKURE, Député élu et natif de la commune Bugendana prenant la parole, a encouragé l’Eglise Catholique parce qu’elle a déjà compris  la vision du Gouvernement « Burundi émergeant en 2040 et Burundi développé en 2060 ». Vu les équipements en infrastructures déjà en place et en cours d’exécution, Il a promis qu’il va faire le plaidoyer pour que l’électricité puisse être installée dans cette localité et que dans une semaine, il va donner le  feed-back de son entretien avec les instances habilitées. Il a enfin interpelé la population à s’approprier de ces infrastructures car elles seront utilisées par leurs enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants.

Notons que depuis 2012, le Diocèse Eichstâtt a déjà entrepris la construction de plusieurs infrastructures dans cette localité à savoir : le Presbytère, le Couvent des Sœurs, la Clinique, l’Eglise, l’ECOFO, le Lycée SAWIWA avec internat, le Home pour enseignants, le Terrain mixte (Basketball et Volleyball) et le Centre de Formation Professionnel en cours de construction composé d’un bloc de classes et le bloc administratif, l’Atelier d’électricité, la salle informatique, la Bibliothèque, le Laboratoire, l’Internat et le Home pour enseignants;  avec des filières de formation comme les Energies Renouvelables  et la Transformation Agroalimentaire.

 

Atelier de validation des modules de mise en application du projet Merankabandi II

Dans le cadre de mise en exécution du Projet d’Appui aux Filets Sociaux Productifs et Emplois MERANKABANDI II « Mesures d’Accompagnement pour le développement du Capital Humain /MACH », ODAG -CARITAS GITEGA a organisé un atelier de validation de deux modules élaborées par le même ONG,  module d’Introduction au  Projet d’appui aux filets sociaux Productifs et Emplois-cash for jobs Merankabandi II » et le module de Communication pour le Changement Social et de Comportement. C’était en date du 4 au 05 Janvier 2024 à l’Hôtel le Chandelier sous la consultance de madame MPINGANZIMA Diane.    I ‘atelier s’est déroulé en groupes de travail pour analyser les deux documents et de faire des commentaires et suggestions par rapport au contenu des modules dans le but de l’enrichissement. Après cette activité, les deux modules ont été validés.

Signalons que l’atelier concernait les ministères sectoriels avaient été représentés à savoir le Ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, Ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre ; Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le SIDA ; le Coordonnateur National du Projet MERANKABANDI II et  les représentants de l’Unité de Gestion du Projet (Responsable des Opérations, Responsable de la Passation des Marchés du projet et les Responsables Provinciaux), les ONGs partenaires du projet (Action Aid International pour Karusi et Ruyigi, PathFinder pour Kirundo).

 

 

Appui aux ménages des autochtones Batwa par la Caritas Gitega.

En dates du 27 et 28 février 2023, la Caritas Gitega vient d’appuyer  1 021 ménages des autochtones Batwa dans sa zone d’intervention du Projet d’Intensification de la Production Agricole et de la Réduction de la Vulnérabilité au Burundi (PIPARV-B).

Cinq cent (500 ménages) de 16 collines des communes Bukirasazi, Giheta, Gishubi, Itaba, Makebuko, Nyarusange et Ryansoro de la  province Gitega et Cinq cent vingt et un (521 ménages)  de 13 collines des communes Gihogazi, Mutumba et Shombo de la province Karusi . Chaque ménage a bénéficié d’une houe. 

L’objectif de cette activité est d’appuyer ces ménages vulnérables dans l’exécution des travaux d’aménagement des terroirs agricoles des collines et des bassins versant (creusement des fossés antiérosifs) ,dans le cadre du projet PIPARV-B initié par le Gouvernement de la République du Burundi avec l’appui du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) et exécuté par la Caritas GITEGA.

Aux sites de distribution de ces houes, les représentants d l’administration locale ont affirmé la présence de la Caritas Gitega dans les localités et l’ont remercié de ses activités charitables menées au sein des populations vulnérables. Quant aux bénéficiaires, ils leur ont invité à ne pas vendre ce don et à les utiliser dans les travaux champêtres. 

 

« Célébration de la 32 ème journée mondiale des malades 2024 »

Débutée par une messe dominicale, Sous le thème : «  Il n’est pas bon que l’homme soit seul.  Soigner le malade en soignant les relations.» Selon le Pape François, l’ODAG Caritas Gitega l’a célébrée  dans l’une de ses formations sanitaires, centre de sante de Nyabiraba, commune Gishubi, province Gitega.

Cette activité était rehaussée par le Vicaire Général, Monseigneur Nestor NIYOKINDI qui avait représenté Son Excellence Monseigneur Archevêque de Gitega. Au cours de son homélie ,le délégué de l’Archevêque  a rappelé que la journée Internationale du malade a été instituée par le pape Jean Paul II en vue de sensibiliser le Peuple de Dieu, plus spécialement les multiples institutions de l’Eglise Catholique et de la société civile à la nécessité d’assurer aux malades l’assistance dans les meilleures conditions, d’aider les malades à valoriser la souffrance au plan humain et d’impliquer les diocèses, les communautés chrétiennes et les familles religieuses dans la pastorale de la Santé. 

Nous pouvons signaler que d’autres personnalités y avaient pris part à savoir,  le Secrétaire Exécutif Monsieur l’Abbé Longin BIVUGIRE et son Adjoint ainsi une  délégation du personnel de l’ODAG-CARITAS Gitega, le chef de district sanitaire de Ryansoro et le médecin directeur de l’hôpital Ntita.

Après la messe, c’était la distribution des aides aux 100 vulnérables comprenant 50 enfants mal nourris et 50 personnes du troisième âge. Cette aide était composée de la farine riche en  nutrition pour la bouillie, du sucre, de 100  cartes d’assurance maladie et des soins gratuits pour 163 personnes.

 S’agissant du discours de ce jour, le secrétaire Exécutif a dit que ce don qu’on vient de leur distribuer a été apprêté par l’ODAG Caritas qui est chargée de voler au secours de ceux qui sont en besoin, surtout les malades que  nous devons réconforter en ce jour qui leur est dédié.

Prenant la parole au nom des invités, le chef de district sanitaire de Ryansoro a remercié l’ODAG du geste louable qu’elle vient de poser en faveur des vulnérables de la paroisse Nyabiraba, surtout l’aide que constitue cette carte d’assistance maladie  que beaucoup ne savent pas donner la juste valeur. Il a clôturé son discours en plaidant pour la paroisse Ntita qui pourrait être, à la prochaine fois, le bénéficiaire de ce geste.

Débutée par une messe dominicale, Sous le thème : «  Il n’est pas bon que l’homme soit seul.  Soigner le malade en soignant les relations.» Selon le Pape François, l’ODAG Caritas Gitega l’a célébrée  dans l’une de ses formations sanitaires, centre de sante de Nyabiraba, commune Gishubi, province Gitega.

Cette activité était rehaussée par le Vicaire Général, Monseigneur Nestor NIYOKINDI qui avait représenté Son Excellence Monseigneur Archevêque de Gitega. Au cours de son homélie ,le délégué de l’Archevêque  a rappelé que la journée Internationale du malade a été instituée par le pape Jean Paul II en vue de sensibiliser le Peuple de Dieu, plus spécialement les multiples institutions de l’Eglise Catholique et de la société civile à la nécessité d’assurer aux malades l’assistance dans les meilleures conditions, d’aider les malades à valoriser la souffrance au plan humain et d’impliquer les diocèses, les communautés chrétiennes et les familles religieuses dans la pastorale de la Santé. 

Nous pouvons signaler que d’autres personnalités y avaient pris part à savoir,  le Secrétaire Exécutif Monsieur l’Abbé Longin BIVUGIRE et son Adjoint ainsi une  délégation du personnel de l’ODAG-CARITAS Gitega, le chef de district sanitaire de Ryansoro et le médecin directeur de l’hôpital Ntita.

Après la messe, c’était la distribution des aides aux 100 vulnérables comprenant 50 enfants mal nourris et 50 personnes du troisième âge. Cette aide était composée de la farine riche en  nutrition pour la bouillie, du sucre, de 100  cartes d’assurance maladie et des soins gratuits pour 163 personnes.

 S’agissant du discours de ce jour, le secrétaire Exécutif a dit que ce don qu’on vient de leur distribuer a été apprêté par l’ODAG Caritas qui est chargée de voler au secours de ceux qui sont en besoin, surtout les malades que  nous devons réconforter en ce jour qui leur est dédié.

Prenant la parole au nom des invités, le chef de district sanitaire de Ryansoro a remercié l’ODAG du geste louable qu’elle vient de poser en faveur des vulnérables de la paroisse Nyabiraba, surtout l’aide que constitue cette carte d’assistance maladie  que beaucoup ne savent pas donner la juste valeur. Il a clôturé son discours en plaidant pour la paroisse Ntita qui pourrait être, à la prochaine fois, le bénéficiaire de ce geste.

 

 

LANCEMENT OFFICIEL, PROJET D’APPUI AUX FILETS SOCIAUX PRODUCTIFS ET EMPLOI, MERANKABANDI 2

Vendredi 10 novembre 2023,  l’hôtel a abrité les activités de lancement solennel du projet d’appui aux filets sociaux productifs et emploi, MERANKABANDI 2, « mesures d’accompagnent pour le développement du capital humain ».

Dans son discours d’accueil, le chef de Cabinet au Bureau du Gouverneur Mr Gérard NIBIGIRA a vivement remercié tous les participants d’avoir répondu à l’invitation et a déclaré que tout le monde se dit satisfait de l’impact déjà fait par le projet MERANKABANDI 1. Il a remercié le Coordonnateur National du Projet d’avoir choisi encore ODAG - Caritas Gitega comme ONG de mise en œuvre les activités de mesures d’accompagnement pour le développent du capital humain.

Mme la Ministre de la Solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre dans son allocution a remercié l’ODAG-Caritas Gitega pour sa contribution dans les différents secteurs. Elle a précisé que ce projet sera exécuté   dans tout le pays et que 145000 personnes bénéficieront   directement ce projet.

Elle a aussi témoigné une histoire de succès, résultat du projet Merankabandi 1,  d’un ménage de Karusi qu’elle a elle-même visité, qui auparavant était dans une extrême pauvreté mais aujourd’hui a vue de ses propres yeux l’impact positif de ce projet ou ce ménage a pu construire une maison dans ses propres fonds, acheter une vache, des chèvres, Cultiver des champs de riz. Elle a fait un clin d’œil à la population de donner sa propre contribution et d’être responsable dans l’utilisation de l’appui financier.

Elle a clôturé en remerciant la Banque Mondiale qui a encore appuyé ce projet MERANKABANDI 2 et a interpelé l’ODAG –Caritas Gitega à être prêt à piloter les autres provinces.

 Le Chancelier de l’Archidiocèse de Gitega, Abbé Thérence MANIRAKIZA qui avait représenté l’Archevêque dans cette activité, a également remercié le Coordonnateur du projet d’avoir pensé toujours à l’ODAG -Caritas Gitega la deuxième fois pour la mise en œuvre des activités, les Mesures d Accompagnent dans le développement du Capital Humain et cela complète la mission du Diocèse. Il a promis au Coordonnateur National que l’ODAG   faire tout pour atteindre l’objectif du projet.

Dans son discours, le Coordonnateur National  a informé les participants  que ce projet a comme mission  de développer le Capital Humain et une inclusion productive en faisant des groupes de solidarité, faire le coaching, donner une éducation visa à constituer des coopératives exemplaires, dispenser des formations en entreprenariat….les structures de l’état sera impliqué dès le départ et ce Projet sera exécuté dans 11 communes de la Province Gitega avec 5287 bénéficiaires recevra 72000fr chaque deux mois dont 846000 pendant 24mois.         

       Le secrétaire exécutif de l’ODAG –Caritas Gitega Abbé Longin  BIVUGIRE a présenté la méthodologie de mise en œuvre des mesures d’accompagnement et le plan opérationnel,  visa a des changements de comportements favorables à des investissements dans le Capital Humain qui consiste à renforcer les compétences des ménages bénéficiaires MERANKABANDI 2 et encourage l’adoption des  comportements clés en matière de santé   nutrition développement intégré du jeune enfant et pratiques favorisant l’autonomisation des femmes.    

 

 

L’Eglise Catholique célèbre la septième journée mondiale des pauvres

« Les pauvres ne sont pas un problème… Ils sont une ressource où il faut puiser pour accueillir et vivre l’essence de l’Évangile. » (Pape François)

Dimanche 19 novembre 2023, l'Église catholique a célébré la septième Journée mondiale des pauvres instituée par le pape François. Dans son message pour cette journée, le Pape François nous le rappelle à partir du livre de Tobie – « Ne détourne ton visage d’aucun pauvre ». (Tb 4 ,7) 

Pour célébrer cette journée, Caritas Burundi en collaboration avec ODAG – Caritas Gitega se sont jointes  aux chrétiens de la paroisse Rushanga en  province Mwaro.                                      

L’Archevêque était représenté par l’Abbé Longin BIVUGIRE le Secrétaire Exécutif de l’ODAG Caritas-Gitega, accompagné par l’Abbé Dieudonné NGENDANZI, son Adjoint ;  tandis que Caritas Burundi était représentée par Abbé  Alphonse NTIBAYIRUTA, le Secrétaire Général Adjoint. Quelques membres du personnel de la Caritas Burundi et ceux de l’ODAG-Caritas Gitega n’avaient pas manqué à ce  rendez-vous.

Les cérémonies  marquant cette journée ont débuté par la messe d’action de grâce célébrée par Abbé Longin  BIVUGIRE, envoyé de Son Excellence Monseigneur  Archevêque de Gitega. Dans son homélie, il a rappelé que cette journée est l’initiative de Sa Sainteté le Pape  en 2017. Son message pour cette journée invite aux baptisés que « Dans cette maison qu’est le monde, tous ont le droit d’être éclairés par la charité et que personne ne peut en être privé. Que la ténacité de l’amour de sainte Thérèse inspire nos cœurs en cette Journée Mondiale, qu’elle nous aide à ne pas détourner notre regard du pauvre et à le maintenir toujours fixé sur le visage humain et divin du Seigneur Jésus-Christ ». Dit-il.

Après la messe, le Secrétaire Exécutif de l’ODAG Caritas-Gitega, accompagné par l’Abbé Alphonse NTIBAYIRUTA, le Secrétaire Général Adjoint de la Caritas Burundi ont procédé à la distribution des aides qu’ils avaient  apportées à 100 pauvres identifiés par la paroisse Rushanga. Ces aides provenant des deux Caritas comprenaient des pagnes, couvertures, houes, vêtements, riz, haricots, farine de blé, savons, sel et autres denrées alimentaires apportées par les chrétiens pendant l’offertoire.

Ces cérémonies se sont clôturées par le partage du repas  et du verre dans l’ambiance. Ce qui a réjoui les bénéficiaires.

 

L’Eglise catholique contribue dans la préservation de l’environnement

En date du 30 septembre 2023 Caritas Burundi en collaboration avec ODAG-Caritas ont lancé les activités de la semaine dédiée à la création à Gitega. Les travaux marquant cette semaine consistaient à assainir les endroits des quartiers Magarama et Yoba en enlevant les ordures et les déchets en particulier les éléments non biodégradables susceptibles de  polluer la nature. L’Archevêque de Gitega, Monseigneur  Bonaventure NAHIMANA est revenu sur  l’intérêt de protéger l’environnement. Il a annoncé que l’air que nous respirons doit être pur. Il a appelé tout en chacun d’être conscient à protéger l’environnement car l’eau que nous buvons s’infiltre à partir de la terre. « Une fois la nappe phréatique polluée, vous comprenez que   nous consommons l’eau impropre nuisible à notre santé »,  a-t-il ajouté.

C’est mercredi le 04 octobre qu’a eu lieu la clôture de cette semaine par l’assainissement autour de la cathédrale Christ Roi de Mushasha et au cimetière de cette même circonscription.  Il a été une bonne occasion de  planter des  fleurs à l’entrée et des arbres en bas de ce cimetière.

Monsieur l’Abbé Jean Baptiste HAKIZIMANA, Secrétaire Général de Caritas Burundi a annoncé dans son discours qu’il est satisfait des activités durant la  semaine dédiée à la création comme contribution de l’Eglise catholique dans la préservation de l’environnement. Notez que la conférence des Evêques Catholiques du Burundi avait été représentée par Monsieur l’Abbé Jean Gédéon BARANYIZIGIYE, Secrétaire Général de la Commission Episcopale chargé du développement intégral de la personne humaine.

 

Nouveau comité exécutif de l’ODAG-Caritas Gitega

Sous la présidence de Son Excellence Monseigneur l’Archevêque de Gitega, la première réunion des nouveaux membres du Comité Exécutif de l’ODAG-Caritas Gitega s’est tenue en date du 10 juillet 2023 étant donné que le mandant du comité Exécutif est de cinq ans.

Dans son discours d’ouverture, Son Excellence Monseigneur l’Archevêque a annoncé que c’est la première réunion qui se tenait. Il a dit que le Comité Exécutif a les pouvoirs les plus étendus de gestion de l’ODAG-Caritas Gitega par les orientations qu’il donne mais aussi par les approbations qu’il fait. Il a ajouté que au cours de la prochaine Assemblée Générale, on va songer à mettre en place le Comité de surveillance qui,  lui aussi est d’une importance capitale dans la gestion de l’Organisation. Il a terminé son propos en précisant que le Comité Exécutif tient ses réunions deux fois par an et a donc suggéré qu’une autre réunion pourrait se tenir au mois de novembre de cette année.

Membres du Comité Exécutif

  1. Son Excellence Monseigneur l’Archevêque
  2. Monseigneur le Vicaire Général
  3. Abbé Secrétaire Exécutif de l’ODAG-Caritas
  4. Abbé Econome Diocésain
  5. Abbé Gamaliel NTAHOMVUKIYE, proposé en qualité de Vicaire Episcopal
  6. Monsieur Thélesphore NDAYISHIMIYE, proposé pour ses compétences en matière économique
  7. Madame Félicité NISHEMEZWE, proposée pour ses compétences en matière juridique
  8. Dr. Laurien UWAYO, proposé pour ses compétences en matière de la santé
  9. Ir. Aurélien SAGARARA, proposé pour ses compétences en matière de sécurité alimentaire.

 

 

Célébration de la journée Justice et Paix dans l’archidiocèse de Gitega

Les cérémonies ont eu lieu le 9 Septembre 2023 à la paroisse de Mumuri en commune de Makebuko dans la province de Gitega sous le thème « Convertissons-nous et engageons-nous à la consolidation de la paix et à la réconciliation ». La Journée a coïncidé avec le 27ème anniversaire de l’assassinat de Monseigneur Joachim RUHUNA, ancien Archevêque de Gitega.  

 La paroisse de Mumuri, choisie pour la célébration de la journée dédiée à la justice et à la paix, est connue pour avoir enregistré 378 victimes de la crise de 1993 avec 24 fosses communes.

Différentes personnalités de marque avaient répondu à ce rendez-vous notamment, les Gouverneurs de Gitega et Karusi, l’Administrateur de la commune Makebuko ainsi qu’une délégation de la Commission Vérité et Réconciliation. Les cérémonies ont débuté par un dépôt des gerbes de fleurs sur les fosses communes situées sur la colline Rusagara en commune Makebuko, celle des Tutsi et celle des Hutu assassinés en 1993. Après cette séance s’est suivie une longue marche de nombreuses personnes qui étaient sur ces sites vers la paroisse Mumuri où se sont passées des cènes de témoignage sur les cas des personnes qui se sont distinguées en sauvant les vies humaines pendant cette période de crise. Pour immortaliser cet événement, un arbre de souvenir a été planté et une grande croix sur laquelle est inscrit le thème du jour a été installée à côté de l’Eglise de la paroisse Mumuri.

Dans son hommerie, Monseigneur Jean Marie HARUSHIMANA, ayant représenté Son Excellence Archevêque de Gitega, dignement empêché par d’autre apostolat,  a précisé que la croisade pour la paix était la raison d’être en commune Makebuko. Il a invité les burundais en général et ceux de l’Archidiocèse de Gitega en particulier au pardon et à la réconciliation.

Prenant la parole à son tour, le Secrétaire général de la commission épiscopale Justice et Paix Mgr Charles KARORERO a dit que Jésus Christ nous lie avec Dieu et avec nos prochains.  Dans la logique de réconciliation, la chose la plus importante est de savoir que la réconciliation aboutit à la paix. Il a invité tout en chacun à emprunter le chemin de renforcement de la justice et la paix ce qui permettra une bonne cohabitation entre les gens et l’union pour la paix pour tous.

Venant MANIRAMBONA, Gouverneur de la province Gitega, a salué l’œuvre entreprise par l’Archidiocèse de Gitega pour la réconciliation des populations.   Pour lui, une justice véritable est celle qui est établie dans les ménages et dans le voisinage sans toute fois recourir dans les juridictions classiques. Pour terminer, il a demandé à l’archidiocèse de Gitega de garder le même rang dans la préservation de la paix et de la sécurité, et de travailler main dans la main avec l’administration.

Des tableaux de symbole pour cette journée ont été donnés aux différentes personnalités à savoir, Son Excellence Monseigneur Archevêque, le Gouverneur de Gitega, le Secrétaire Général de la Commission Episcopale Justice et Paix, le Vicaire Episcopal de la région Makebuko, la Commission Vérité et Réconciliation, la famille de feu Mgr Johachim Ruhuna, …,  avec les gens qui donné témoignage.

 

 

Un nouveau Secrétaire Exécutif de l’ODAG-Caritas a été nommé

Remise-reprise au sein d’ODAG-Caritas Gitega

C’était lundi le 21 d’août 2023 où s’est tenue une séance de remise-reprise entre le Secrétaire Exécutif sortant, Abbé Jean Berchmans NIBITANGA, qui va continuer ses études en Espagne et Abbé Longin BIVUGIRE, Secrétaire Exécutif entrant, nouvellement nommé par Son Excellence Mgr Archevêque ;  il occupait le poste de Directeur Administratif et Financier à cette même institution. Ces cérémonies ont débuté par une messe matinale, dite au sanctuaire marial de Mushasha à sept heures trente minutes.

 En présence de Son Excellence Monseigneur l’Archevêque de Gitega, Président et Représentant légal d’ODAG-Caritas Gitega, dans la salle des réunions de l’Archevêché, les membres du Comité de Direction et certains membres du Comité Exécutif de l ODAG-Caritas Gitega ; le Secrétaire Exécutif sortant a présenté l’état des lieux actuel de l’ODAG-Caritas se référant de son arrivé en 2017. Dans son exposé, il a annoncé des innovations dans différents secteurs diversifiés comme dans des services et projets. Dans le secteur de la Santé, il réussi à rassembler toutes les formations sanitaires de l’archidiocèse dans un réseau et rapatrier leur gestion au sein de l’ODAG-Caritas. Après sa présentation, ce document a été accepté moyennant la correction des fautes de frappe et  ils ont procédé à la remise-reprise proprement dite. Monseigneur l’Archevêque a félicité le Secrétaire Exécutif sortant du pas franchis et lui a demandé d’être l’Ambassadeur et  le conseiller permanant  de l’ODAG.

Au cours de la remise - reprise, différents objets et outils de travail comme les politiques signées et non signées, des contrats de partenariat, des sceaux de l’institution, ordinateurs, clés de son  bureau et stocks, (…) ont été remis au nouveau Secrétaire Exécutif.

L’après midi de la même journée était la place des cérémonies d’adieu et d accueil pour les deux Secrétaires Exécutifs autour d’un vers avec des différents invités et tout le personnel œuvrant au siège tandis que les formations sanitaires avaient envoyé des représentants. Les cérémonies se sont clôturées en beauté.

 

 

La Visite de la Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre aux Centres Spécialisés.

En date du 14 juin 2022, la Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre a effectué une visite aux Centres Spécialisés Rumuri et CESDA/NDP (Centre d’Education Spécialisée pour Déficients Auditifs /Notre Dame de la Persévérance) de Mushasha à l’occasion de la célébration de la Journée de l’Enfant Africain édition 2022.

Au Centre Rumuri, la Ministre a été accueillie par les différentes personnalités, les chants des enfants et le personnel du centre. Dans une salle de classe, les visiteurs ont apprécié un enfant qui a procédé à la lecture d’un texte en Kirundi, un autre un texte en Français et le troisième a effectué une opération mathématique.

Pierre NSEKAMBABAYE, Un enseignant lui-même déficient visuel du centre Rumuri, a expliqué à la Ministre comment s’écrivent et changent les chiffres en fonction de leur position, selon qu’ils sont en haut, en bas, à droite ou à gauche. Il a expliqué que la formation de ces enfants prend beaucoup de temps et d’effort qu’au début,  ils cofondent ces signes suite à ces changements ci-haut évoqués.     Pierre NSEKAMBABAYE leur a montré comment écrire avec la machine Perkins Brailler (utilisée pour écriture en braille) et a dit que celle-ci permet d’écrire plus rapidement. « Si ce n’était pas la question de manque de moyens, chaque enfant devait disposer sa machine », ajoute-t-il.

La visite s’est poursuivie au CESDA (Centre pour Education Spécialisée aux Déficients Auditifs) où se sont tenus les discours de la visite. La Ministre a été accueillie par le personnel de centre et au rythme de la danse par les enfants.

Dans son allocution, la Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre  a annoncé qu’elle dirigeait une délégation venue célébrer la Journée de l’Enfant Africain, mais qu’elle a souhaité passer voir les enfants des deux centres. Elle a remercié monsieur l’Abbé Secrétaire Exécutif de l’ODAG-Caritas Gitega pour l’accueil. Elle s’est donc réjouie de l’avoir trouvé en bonne santé et surtout des techniques d’enseignement qu’elle a vues puisque durant sa première visite, elle n’avait pas pu le voir car il se faisait tard. Elle a aussi remercié ceux qui prennent soins de ces enfants pour la grâce de Dieu qu’ils ont, car sans elle, ils n’y parviendraient pas. Elle a dit que la technique d’enseigner ces enfants nécessitent beaucoup de moyens et pour ceux elle a demandé aux autorités hiérarchiques de ces centres de préparer un document exposant les besoins.

Monsieur l’Abbé Secrétaire Exécutif de l’ODAG-Caritas Gitega a remercié la Ministre pour l’appui qu’apporte son ministère aux deux centres. Il s’est réjoui de voir la Ministre visiter encore une fois les deux centres.

 

Supervision des réalisations dans les communes BUKIRASAZI et MAKEBUKO, dans le cadre du Projet PIPARV-B

ODAG-Caritas contribue à la protection de l'environnement

Une délégation des consultants du FIDA et PIPARV-B ont effectué une mission de supervision des réalisations dans les communes BUKIRASAZI et MAKEBUKO Vendredi le 18 novembre 2022, dans le cadre du « Projet d’Intensification de la Production Agricole et de Réduction de la Vulnérabilité au Burundi (PIPARV-B) » initié par le Gouvernement de la République du Burundi avec l’appui du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) et le Fonds de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) pour le Développement International (OFID) et mis en œuvre par la CARITAS GITEGA dans les provinces de Gitega et Karusi.

Sur la colline Buhanda en commune Bukirasazi, on a visité une association apicole «Abavumbi Turashoboye» mise en place, formée et accompagnée techniquement par l’ODAG - Caritas Gitega.C’est une association de 40 membres dont 6 jeunes et 3 Twa créée en mai 2021 et compte 94 ruches traditionnels et 195 ruches modernes. Elle a déjà récolté 71 Kg de miel à deux reprises.

A côté de l’élevage des abeilles, les membres font l’épargne et crédit et ont déjà achetés des chèvres pour la chaine de solidarité communautaire au sein de l’association.Signalons que depuis Mai 2021 à nos jours l’ODAG CARITAS appuie 4 associations apicoles des communes Bukirasazi ,Gihogazi, Itaba, et Shombo dans le cadre du PIPARV-B.

En commune Makebuko, on a visité les aménagements des terroirs agricoles des collines et bassins versants respectivement sur l’étendue de 74 Ha et 27 Ha des collines Makebuko et Rwanda.

L’objectif de cette activité est de contribuer à accroître les rendements des cultures pluviales sur les pentes des collines, des cultures irriguées dans les marais (vallées ou bas-fonds) et d’atténuer les chocs climatiques par des aménagements permettant d’assurer la maîtrise de l’eau et la conservation des sols, l’utilisation de techniques culturales résilientes et le développement de la petite irrigation collinaire sur les collines et bassins versants protégés.

Signalons que depuis le mois de Juillet à Septembre 2022, l’ODAG CARITAS a contribué a l’aménagement de 820 Ha des terroirs agricoles des collines et 430 Ha des bassins versants dans les communes Bukirasazi, Giheta , Gishubi , Itaba , Makebuko , Nyarusange et Ryansoro de la province Gitega et dans les communes Gihogazi , Mutumba et Shombo de la province Karusi.

L’ODAG- CARITAS Gitega aux côtés des initiatives de développement entreprises par des jeunes vivant avec handicap.

Dans le cadre du  Programme d’Autonomisation des Enfants et Jeunes vivant avec handicap mis en œuvre par l’ODAG-Caritas Gitega en partenariat avec l’Union des Personnes Handicapées du Burundi sur Financement de la Fondation Liliane,  l’ODAG - Caritas  vient de poser  des actions de soutien aux activités génératrices de revenus  initiées par deux jeunes handicapés dont un déficient auditif et un déficient visuel.

Après ses études secondaires soutenues par  l’ODAG Caritas avec financement de la Fondation Liliane, Audace BIKORIMANA a entrepris une activité de commerce de petits articles de boutique. L’activité lui  a permis  de commencer à  se payer les études à l’Université Polytechnique de Gitega qui se trouve  près de chez lui. Marié légalement à une femme déficiente auditive  comme lui,  Il habite actuellement la colline BIROHE, Commune et Province  Gitega. Comme les dépenses de ces  derniers investissements, mariage et études, son activité de commerce était en souffrance. L’ODAG Caritas a alors senti le  besoin de lui venir en aide en l’appuyant en articles alimentaires comme 100 kg de riz, 100 de haricot, 20 kg d’huile de palme et autres petits articles pour permettre à son activité de  reprendre l’allure et briser la concurrence de l’entourage.

Le deuxième appui a été donné à NDAYIZEYE Esron, jeune déficient visuel de la Colline MUSAVE, Commune et Province KAYANZA. Par sa propre décision, Esron  avait stoppé  sa scolarité, estimant  qu’il était trop âgé pour poursuivre sa scolarité surtout qu’il venait de tripler, sans succès,  la 9ème année Fondamentale. Il est alors rentré chez lui  pour entreprendre une activité de commerce  de petits articles de boutique qu’il étalait  sur une table mobile le long de la route. Avec l’argent gagné, complété par quelques interventions de son père et de la communauté, Esron s’est marié légalement et chrétiennement  à une femme sans handicap. La femme a mis au monde deux jumeaux.  L’ODAG Caritas Gitega  avait intervenu pour les équipements nécessaires aux soins de leurs bébés. Alors que le besoin de s’occuper particulièrement de ses jumeaux avait réduit l’activité commerciale d’Esron et le Capital presque disparu. ODAG Caritas vient d’intervenir pour aider cette famille  à reprendre une activité commerciale capable  de contribuer à sa  survie.  Sur proposition du couple,  le nouvel appui  a consisté en  un ballon d’habits que la femme d’Esron va commencer à vendre sur un stand accordé par la commune  au Marché de Kayanza.

Lors de la remise du don au Marché de Kayanza, le Coordinateur des Appui, Monsieur NSHEMEZIMANA Prosper, qui a représenté l’ODAG- Caritas Gitega, a interpellé les voisins du marché pour un coup de pouce en aidant la femme d’Esron à s’habituer à sa nouvelle activité. Notons que la Fondation Liliane et une Organisation, créée en 1980, basée au Pays –Bas  avec objectif d’aider aux  enfants handicapés de 0 à 25 ans  issus des familles pauvres dans les pays en développement. 

 

ODAG-Caritas Gitega ouvre un centre d’exposition-vente des produits fabriqués par des Batwa du Projet Merankabandi au centre-ville Gitega.

projet d’Appui Aux Filets sociaux « MERANKABANDI »

 Les cérémonies étaient rehaussées par le ministre de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne Humaine, des Affaires sociales et du Genre Madame Imelde SABUSHIMIKE, l’Archevêque de Gitega Monseigneur Simon NTAMWANA et le Coordonnateur du projet Merankabandi ; Monsieur Michel  NYABENDA.

Dans son discours de circonstance, la Ministre Imelde SABUSHIMIKE a fait savoir que le gouvernement du Burundi s’est engagé à combattre la pauvreté et à soutenir le développement inclusif. La ministre en charge la solidarité a salué le travail noble de l’ONG ODAG-Caritas en collaboration avec le projet Merankabandi. Ils se sont investis pour renforcer la communauté des batwa avec la poterie moderne et la location au centre-ville de la Capitale politique du pays une maison pour l’exposition- vente de leurs produits. Elle a profité de cette occasion pour rappeler à ceux qui avaient pris part à ces cérémonies de faire savoir cet espace d’exposition - vente des produits fabriqués par les autochtones et a invité ces derniers à redoubler d’efforts pour multiplier et varier les produits fabriqués.

Pour Monseigneur Simon NTAMWANA, Représentant Légal d’ODAG-Caritas Gitega à l’époque, c’est un honneur pour leur organisation d’avoir contribué à ce renforcement économique des peuples autochtones étant donné que le développement des peuples fait partie des missions  assignées à l’Eglise catholique.’’

Le Coordonnateur du projet Merankabandi Michel NYABENDA a déclaré que c’est un moment opportun de voir le progrès des peuples batwa et d’autres ménages qui faisaient partie des groupes des démunis en provenance des 16 communes réparties dans quatre provinces. Il a rappelé que le projet Merankabandi est un projet du gouvernement du  Burundi soutenu par la Banque Mondiale à travers l’octroi d’une petite somme  d’argent (40 mille francs burundais chaque deux mois et cela pendant 30 mois) et des Activités Complémentaires du projet qui ont conduit à réduire la pauvreté dans des ménages des démunis. Il a également rappelé que cet    accompagnement est assuré par ODAG-Caritas en province Gitega, ACTION AID à Ruyigi comme à Karuzi et PATHFINDER INTERNATIONAL à   Kirundo.

ODAG-Caritas Gitega à l’œuvre de charité à l’occasion de la journée internationale dédiée aux malades

la journée internationale dédiée aux malades

Le 11 février  de chaque année, l’Eglise Catholique célèbre depuis 1992 la journée Internationale dédiée aux malades. Pour célébrer la 31 ème  journée, l’ODAG-Caritas Gitega a choisi de se joindre aux malades de la paroisse Mugera, dans l’une de ses formations sanitaires, CDS Mugera.

 Les cérémonies de ce jour ont débuté par la messe sous le thème: « Prends soin de lui. La compassion comme exercice synodal de guérison.»(Lc 10,35 et l’encyclique Fratelli tutti). C’était dans le cadre d’assister les malades qui méritaient d’être bien soigné et bien traité, peut  importe son rang social ou sa maladie.

  Après la messe, une équipe d’appui venu de l’ODAG-Caritas dirigée par le Secrétaire Exécutif, le curé de la paroisse Mugera,  s’est entretenue avec le responsable de  Centre de Santé Mugera pour lui partager le motif de cette visite qui a été accueilli à bras ouvert. Et puis, cela a été suivi par la distribution des aides  comprenant de la farine à haute niveau nutritive pour la bouillie, de maïs, des haricots, des biscottes, du sucre, d’une Carte d’Assurance Maladie et des couvertures  aux quatorze mal nourris identifiés par le centre de santé Mugera. « S’agissant du discours de ce jour, le Secrétaire Exécutif a dit que ces dons  qu’on vient de leur distribuer ont été apprêtés par l’ODAG-Caritas Gitega qui est chargée de voler au secours  de ceux qui sont en besoin. Il a également suggéré  à ces bénéficiaires de ne pas vendre ces dons pour chercher de l’argent, car leurs enfants en ont tellement besoin.

 Notons que pour cette journée, toutes les organisations de Caritas sont invitées à partager avec les malades.Cette activité s’est clôturée par la bénédiction du curé de la  paroisse de Mugera, Monsieur l’Abbé Venant MPOZAKO.

 

ODAG-CARITAS PARTAGE CHAQUE ANNÉE SES REALISATIONS A L'ASSEMBLEE GENERALE

L'assemblée générale est une structure essentielle au sommet de l'organisme de développement de l'archidiocèse de Gitega

Sous l’invitation de Son Excellence Monseigneur l’Archevêque de Gitega, Représentant Légal et Président de l’ODAG-Caritas, le 03 mars  2023 il s’est tenu  une réunion en Assemblée Générale de ladite organisation diocésaine dans la salle Jean Paul II de Mushasha. Tous les curés des paroisses de l’Archidiocèse de Gitega, Monseigneur le Vicaire Général, l’Econome diocésain et les membres du comité de direction de l’ODAG Caritas avaient répondu à cette invitation.

Comme à l’accoutumé, cette assemblée avait pour objectif de voir avec les mêmes lunettes, les réalisations accomplies par leur institution durant l’année 2022 et  jeter un regard sur ce qui a été planifié pour l’année 2023.

Dans le  mot d’ouverture prononcé par Monseigneur le Vicaire Général, car Son Excellence Monseigneur l’Archevêque était occupé par d’autres obligations de son apostolat mais celui-ci a rejoint le train en marche, il a annoncé l’objectif de l’Assemblée et a ensuite précisé que l’ODAG-Caritas Gitega est au service de l’action de l’Eglise afin que le peuple de Dieu puisse sentir la présence de Dieu dans le monde. Il a terminé son allocution en invitant les participants à suivre attentivement les différentes présentations et leur a souhaité la bienvenue et le confort durant tout le temps qu’ils allaient passer à cet endroit.

Au cours des exposés, le service de comptabilité a annoncé que l’ODAG-Caritas a exécuté 16 projets, avec un financement de 2 666 602 769 FBu. Outre les fonds de gestion des projets déjà utilisés à la construction de son bureau qui s’élèvent à 700 millions, la situation des comptes y relatifs affiche 532 767 255 Fbu à la veille de l’Assemblée Générale.

Parmi les recommandations formulées, il a été demandé à l’ODAG-Caritas Gitega de préparer une formation des prêtres sur  la conception, l’élaboration, le suivi et l’évaluation des projets car il s’est avéré que des fois ces derniers disent qu’ils n’ont pas de notions là-dessus.

Pour terminer son propos, Son Excellence Monseigneur Archevêque a souhaité que la réunion soit pour tous un tremplin pour se lancer en avant dans la gestion temporaire des biens de la terre.  Il a remercié Monsieur l’Abbé Secrétaire Exécutif et son équipe pour la présentation louable et appréciable et les a poussés à toujours aller de l’avant, non pas seuls mais en marchant ensemble avec l’Assemblée Générale en vue d’arriver loin.

Quant à Monsieur l’Abbé Secrétaire Exécutif, il a apprécié les compétences de son équipe et a avoué  que lui et son équipe sont prêts à respecter tous les conseils prodigués ainsi que  les principes de la Doctrine Sociale de l’Eglise dans leur action. Il a terminé en demandant aux Curés des paroisses de bien préparer la semaine du carême de partage ainsi que le deuxième dimanche de Pâques. Les cérémonies se sont poursuivies dans un endroit aménagé dans les enceintes de l’archevêché  pour le partage du repas.

 

PAIPAP, résultats satisfaisants à Gitega, vía l'ODAG-Caritas.

Le projet d’appui à l’accompagnement des initiatives des producteurs agro-pastoraux(PAIPAP)  financé par l’Autriche (2018-2021) avait comme objectif général, à Gitega, : améliorer durablement la sécurité alimentaire des ménages au sein de 6 groupements des paroisses Murenda (Commune de Makebuko) et Nyabiraba (Commune de Gishubi) dans l’Archidiocèse de Gitega. Un représentant du bailleur de ce projet avec une délégation  de l’ODAG Caritas Gitega se sont rendus sur terrain, ce samedi le 15 janvier 2022 dans la zone d’intervention du projet, pour se rendre compte des réalisations et s’entretenir avec les bénéficiaires du projet et les partenaires de mise en œuvre.

Comme réalisations constatées, on citerait entre autres la construction de deux hangars de stockage, la lutte antiérosives, les champs de bananiers, les foyers améliorés à faible consommation de bois, les chèvres et les porcs distribués aux bénéficiaires………

Madame le chef de colline Cimba en commune Gishubi, apprécie ces réalisations et remercie l’ODAG Caritas Gitega. Avec ce projet PAIPAP, elle continue en affirmant que les ménages accompagnés ont amélioré leur connaissance dans la gestion et la mise en œuvre des techniques agricoles modernes.

 

Appui en intrants d’élevage aux associations de Nyabiraba qui ont été encadrées par le projet PAIPAP

L'ODAG- Caritas se soucie du développement des chaînes solidaires

Pour développer des jeunes chaînes solidaires entre les membres, ODAG-Caritas Gitega a procédé en date du 8 mars 2023 à  l’appui des associations accompagnées de la paroisse de Nyabiraba en intrants d’élevage constitués de  chèvres et de  porcs.

Ces fonds sont  le résultat du rapport financier qui a relevé qu’il y a eu un reliquat sur les changes en monnaie locale au courant de l’exécution du projet. C’est ainsi que, après des échanges entre ODAG Caritas et le Représentant de Caritas Graz qui a fait le suivi du projet sur le sort à réserver sur ce reliquat, Caritas Graz a décidé que le montant restant soit utilisé pour deux actions complémentaires : utilisation d’une partie pour appuyer les associations de Nyabiraba en chèvres et porcs en vue de leur permettre de continuer leurs chaînes de solidarité ; l’autre partie comme appui des Centres d’accueil des enfants vivant avec handicaps visuel et auditif.

L’appui en intrants d’élevage était composé de 80 chèvres et 80 porcs à dix sept associations de la paroisse Nyabiraba soit vingt millions de francs burundais, tandis que celui des Centres d’accueil des enfants vivant avec handicaps visuel et auditif est de dix huit millions de nos francs.

Notons que le projet PAIPAP a été financé par Caritas Graz de l’Autriche pour une durée de 3 ans depuis octobre 2018 à septembre 2021. Ce projet a été exécuté dans deux paroisses de l’Archidiocèse de Gitega, Murenda de la Commune Makebuko et Nyabiraba de la Commune Gishubi.

Dans son discours, Monsieur l’Abbé  Secrétaire Exécutif a suggéré aux bénéficiaires de bien garder les chèvres,  étant donné que le don attribué avait été proposé par elles-mêmes.  Il les a rappelé que le don concerne chaque membre de l’association. Il leur a promis que l’ODAG va multiplier des descentes pour le suivi. Sachez que chaque membre de l’association de Gishubi a reçu deux chèvres tandis que   pour l’association de la paroisse Murenda chaque membre ont reçu une seule chèvre.(Eric A)

 

ODAG-Caritas pense beaucoup à l’amélioration des services rendus aux patients de la clinique de Murayi.

Clinique Murayi, une parmi les 26 formations sanitaires de l'Archidiocèse Gitega

En vue d’améliorer les services rendus aux patients de la clinique de Murayi, l’ODAG-CARITAS Gitega a doté de cette formation sanitaire des équipements médicaux destinés essentiellement au bloc opératoire.

Parmi ces équipement, on peut, citer: « Aspirateur chirurgical, trois boîtes pour césarienne, boîte pour chirurgie abdominale , stérilisateur à chaleur sèche 60l, table d’opération, brancard sur support roulant, cuvette à déchets sur support roulant bas, résuscope, deux lampes chauffantes, extracteur de plasma, frigo pour banque de sang, microscope binoculaire olympus, lampe opératoire secteur/battery, laryngoscope ,soudeuse, balance pèse poche, centrifugeuse à six tubes ;20 sabots de bloc par pair……»

Selon le Secrétaire Exécutif de l’ODAG, l’Archidiocèse de Gitega par le biais de l’ODAG s’est engagé à faire de son mieux pour améliorer la qualité des prestations et le nombre des services dans toutes ses formations sanitaires.

C’est dans cette optique qu’un montant de 75.768.000 FBU a été alloué à ces équipements pour équiper le bloc opératoire de la clinique de Murayi.

Il précise que c’est un grand engagement, car tous ces équipements ont été achetés sur les fonds propres de l’organisation sans financement extérieur.

Etant donné que c’est un départ, il souhaite énormément que l’Archidiocèse de Gitega soit appuyée par les âmes généreuses, car à part cette clinique n’eût été le manque de fonds, les mêmes équipements devraient être déployés dans les autres formations sanitaires de son ressort, qui se comptent actuellement au nombre de 27.

Nous félicitons la communauté de Murayi qui ne sera plus obligée de faire de longues distances pour bénéficier des soins de qualité souhaités.