Aller au contenu

Histoire de l’Archidiocèse de GITEGA

Pour les férus de l’histoire, notons qu’en 1922, le Burundi est détaché du Vicariat  Apostolique du Kivu pour devenir le Vivariat Apostolique de l’Urundi avec son Excellence Monseigneur Julien-Louis GORJU comme Vicaire Apostolique. Il avait sa résidence à MUGERA, première paroisse à l’intérieur du pays, dans la région peuplée du KIRIMIRO.

En Décembre 1936, son Excellence Monseigneur Antoine Hubert GRAULS est nommé Vicaire Apostolique de l’URUNDI en remplacement de Monseigneur GORJU alors démissionnaire. Le nouveau Pasteur reçoit la consécration épiscopale le 5 avril à Hasselt en Belgique et arrive au Burundi en Octobre 1937 pour s’établir non plus à MUGERA mais désormais à GITEGA. C’est ainsi que GITEGA devint résidence du Vicaire Apostolique, le nom du Vicariat demeurant « URUNDI ».

En date du 14 Juillet 1949 est créé un nouveau Vicariat Apostolique, à savoir celui de NGOZI. Ce Vicariat Apostolique nouvellement créé prendra la partie Nord du BURUNDI sous la houlette de son Excellence Monseigneur Joseph MARTIN. Le Vicariat Apostolique de GITEGA gardera le reste de ce qui constituait l’ancien Vicariat Apostolique de l’URUNDI. Le 10 Novembre 1959, le Vicariat Apostolique de GITEGA est élevé au rang d’Archidiocèse et devient ainsi le siège métropolitain de la Province ecclésiastique du BURUNDI.

En 1961, l’Archidiocèse de GITEGA cède encore une partie de son territoire  lors de la création du nouveau diocèse de BURURI, au Sud du pays. Son Excellence Monseigneur Joseph MARTIN prendra la direction  du diocèse pendant qu’un nouvel Evêque était nommé à NGOZI en la personne de son Excellence Monseigneur André MAKARAKIZA.

Le 25 Novembre 1964, son Excellence Monseigneur Antoine Hubert GRAULS  alors Archevêque de GITEGA, reçoit un Auxiliaire en la personne de Monseigneur Gabriel GIHIMBARE. Malheureusement ce dernier meurt accidentellement le 13 décembre 1964, avant sa consécration épiscopale. Un autre Evêque Auxiliaire lui est donné en la personne de son Excellence Monseigneur Nestor BIHONDA. Ce dernier est ordonné Evêque en la solennité de l’Assomption de Marie,  le 15 Août 1965.

Le 5 Septembre 1968, son Excellence Monseigneur André MAKARAKIZA succède à son Excellence Monseigneur Antoine Hubert GRAULS au siège archiépischopal de GITEGA.  NGOZI accueille un nouvel Evêque en la personne de son Excellence Monseigneur Stanislas KABURUNGU. Son Excellence Monseigneur Nestor BIHONDA, Vicaire Capitulaire depuis la démission de son Excellence Monseigneur Antoine Hubert GRAULS, est nommé Evêque de MUYINGA. Le 13 Avril 1973, est érigé le nouveau diocèse de RUYIGI dont le titulaire est son Excellence Monseigneur Joachim RUHUNA. La plus grande partie du territoire de RUYIGI est détachée de GITEGA.

Le 1er Avril 1980, son Excellence Monsigneur Joachim RUHUNA, alors Evêque de RUYIGI, est nommé Archevêque Coadjuteur de son Excellence Monseigneur André MAKARAKIZA. Il lui succèdera le 5 Novembre 1982 comme Archevêque Métropolitain de GITEGA. Son Excellence Monseigneur Joachim  RUHUNA est lâchement assassiné au retour d’une visite pastorale en la parroisse GITONGO, le 9 Septembre 1996. Un Administrateur Apostolique est désigné en la personne de l’Abbé Paul BURIRE qui dirigera l’Archidiocèse jusqu’au 8 Février 1997, à la nomination de son Excellence Monseigneur Simon NTAMWANA, transféré du siège épiscopal de BUJUMBURA au siège Métropolitain de GITEGA.

ARCHIDIOCESE DE GITEGA - DESCRIPTION- IDENTIFICATION

 ORGANISATION PASTORALE ET ADMINISTRATIVE DE L’ARCHIDIOCESE


Identification

Au Cœur du Burundi il y avait une colline qui s’appelait Gitega. Quand les Allemands sont venus coloniser le Burundi, ils ont bâti sur cette colline la ville de Gitega et ont fait d’elle la capitale politique du pays, tandis que Bujumbura était capitale militaire et économique. La colonisation belge (1916-1962) a fait de Bujumbura la capitale  également politique, mais Gitega est restée la deuxième ville du pays. Cette ville et le chef-lieu de <st1:personname productid="la Province Gitega." w:st="on">la Province Gitega.</st1:personname>

En 1936, Mgr Julien Louis GORJU, 1er vicaire apostolique du vicariat apostolique du Burundi, a transféré le siège épiscopal de Mugera à Gitega. Dès cette date, l’évêché du vicariat apostolique du Burundi d’abord et puis du vicariat apostolique de Gitega, et plus tard de l’Archidiocèse de Gitega se trouve dans la ville de Gitega.

Mgr GORJU eut comme successeur Mgr Antoine Hubert GRAULS qui gouverna tout le vicariat apostolique du Burundi de 1937 à 1949.

En 1949, le vicariat apostolique du Burundi fut scindé en deux : au nord, au nord-est, au nord-ouest,   le vicariat apostolique de Ngozi ; au centre, à l’est, au sud, à l’ouest, le vicariat apostolique de Gitega. C’est donc à partir de cette année que Gitega donne son nom à une circonscription ecclésiastique, en l’occurrence le vicariat apostolique de Gitega.

Le 18 juillet 1959, le Pape créa Bujumbura comme vicariat apostolique. Il était formé de la partie ouest de Gitega et la partie nord-ouest de Ngozi.

Par le décret du 10 novembre 1959, les 3 vicariats apostoliques, devinrent : Archidiocèse (Gitega, métropolitain) et diocèses (Ngozi et  Bujumbura, suffragants). En 1961, le sud de Gitega en sera détaché pour constituer le diocèse de Bururi. En 1973, la partie est de Gitega en sera détaché pour former, avec une partie de Bururi, le diocèse de Ruyigi. En 2009, fut crée le diocèse de Rutana formé d’une partie de Ruyigi et d’une partie de Bururi. Le 25 novembre  2006, Bujumbura fut érigé en Archidiocèse. De ce fait le Burundi était divisé en deux provinces ecclésiastiques : Bujumbura et Gitega.

Ainsi, l’Archidiocèse de Gitega se situe au cœur du Burundi. Sa plus grande partie se trouve dans la province civile de Gitega, et les autres parties se trouvent respectivement dans les provinces de Karusi, de Mwaro, de Bururi et de Rutana. Il a des frontières communes avec ses diocèses suffragants de Ngozi, Muyinga, Ruyigi et Rutana.

Il a également des frontières communes avec l’Archidiocèse de Bujumbura et avec le diocèse de Bururi. L’Archidiocèse de Gitega est à une moyenne de <st1:metricconverter productid="1 700 m" w:st="on">1 700 m</st1:metricconverter> d’altitude.

Le relief est marqué par des chaînes de montagnes, mais aussi des collines et valons favorables à l’agriculture et à l’élevage. Le climat tempéré et la fertilité du sol ont fait que c’est une région à très forte densité démographique : plus de 300 habitants au kilomètre carré. Cela ne va pas sans poser de sérieux problèmes d’environnement. La propriété foncière s’amenuise en même temps que la terre s’appauvrit, ce qui entraîne une sensible baisse de production agricole. Nous assistons, et le phénomène a été amplifié avec ses dix années de guerre civile, à une dégradation catastrophique de l’écologie. Nous en voyons déjà de néfastes retombées de pluviosité.

La situation économique de la population est précaire. Il y a une paupérisation croissante et la vie devient très chère.

A l’heure actuelle, le climat socio-politique est meilleur que les années passées. Les conséquences de la guerre civile disparaissent petit à petit. La vie sociale a repris. Les antagonismes entre les groupes politico-ethniques ont fortement diminué. A part des cas de banditisme armé, la sécurité est bonne.

  1.  Ordinaire diocésain

1. Nom et prénom : NTAMWANA Simon

2. Degré dans <st1:personname productid="la Hi?rarchie" w:st="on">la Hiérarchie</st1:personname> : Archevêque Métropolitain

3. Nationalité : Burundaise

4. Date de naissance : 3 juin 1946

5. Langues parlées couramment : Kirundi, Français, Italien, Allemand,

    Kiswahili, Anglais, Espagnol, Latin et Grec.

6. Fonctions Supradiocésains :

- Consulteur de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples

- Président de la Commission Episcopale pour les Vocations et les Séminaires (Jusqu’en 2009).

- Président de la Commission Episcopale pour la Communication (jusqu’en 2011).

- Président de la Commission Episcopale pour l’Education Catholique (depuis 2011).

- Président de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (2007-2013) et membre du Comité permanent du SCEAM (2007-2013).

  1. Autres Evêques résidant dans la circonscription ecclésiastique : Néant.
  1. Vicaire Général 

-      Nom et prénom : Msgr Nestor NIYOKINDI

-      Date de naissance : 1 Mars 1970

-      Date d’Ordination : 19 juillet 2003

-      Date de nomination: juillet 2018

ECONOME DIOCESAIN:

- Nom et Prénom: Abbé Gervais NIMBONA

- Date de Naissance:

- Date d'Ordination:

- Date de Nomination: 

  1. Vicaires Episcopaux

1.   Région pastorale de Mugera

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Darius NTUNZWENAYO

-      Date de naissance : 05 octobre 1967

-      Date d’ordination : 15 août 1999

2.   Région Pastorale de Gitega 

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Méthode NTAHONDEREYE

-      Date de naissance : 

-      Date d’ordination : 

3.   Région Pastorale de Makebuko

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Louis NYABENDA

-      Date de naissance : 

-      Date d’ordination : 

4.   Région Pastorale de Karusi

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Gamaliel NTAHOKAGIYE 

-      Date de naissance : 03 Août 1967 ?

-      Date d’ordination : 15 août 1999

 5.   Région Pastorale de Gishubi

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Jean Berchmans DENDEKANYA

-      Date de naissance : 

-      Date d’ordination :

6.   Région Pastorale de Mwaro

-      Nom et prénom : Monsieur l’Abbé Valentin NSABIMANA

-      Date de naissance : 

-      Date d’ordination : 

7.   Région Pastorale de Giheta

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Gaëtan RUCEKE

-      Date de naissance : 01 septembre 1966

-      Date d’ordination : 10 août 1996

N.B. Détachée de la région pastorale de Gitega, la région pastorale de Giheta a été créée il y a 5 ans.

 

"Si ma mort peut servir la cause de la paix, je n'ai qu'à mourir" (Homélie du 15 Août 1995)

Monseigneur Joachim RUHUNA, 

Archevêque de Gitega né le 27 octobre 1933. 

Assassiné le 9 septembre 1996 à Gitongo (Gitega) en la fête de Saint Pierre Claver, patron du Grand Séminaire de BURASIRA

"Je te salue au nom du pape Jean Paul II et de l'Eglise universelle. Tu as aimé ce pays et ses hommes comme  un vrai frère, un frère de Jésus. Tu as voulu témoigner de l'Evangile comme signe de contradiction. A la manière des prophètes, ils t'ont tué dans ton pays. Tu as aimé ce pays par amour pour l'Eglise et pour l'Afrique. Tu as été tué, mais, tu n'a pas été vaincu. On a tué un homme, mais, nous voici nombreux bébout pour continuer le combat de l'amour. Et maintenat que tu es avec le Seigneur Réssuscité, continue à interceder pour le Burundi, pour l'Afrique, pour l'Eglise, `pour l'humanité".  

(Extrait de l'Homélie du Cardinal J. TOMKO à Gitega, le 17 septembre 1996).