Aller au contenu

LE BUREAU PASTORAL DE L’ARCHIDIOCESE DE GITEGA

I. Les débuts

1° Le Bureau Pastoral a été mis sur pied le 18 Septembre 1982 par Son Excellence Monseigneur Joachim RUHUNA de vénéré mémoire.
2° Au début , trois secteurs avaient retenu l’attention pastorale :

-    La Liturgie ;
-    L’Education de base ;
-    Les Communautés ecclésiales de base.
Aussi, la formation des agents pastoraux et l’animation des vocations relevaient de ce Bureau Pastoral.

II. Aujourd’hui

1° Orientation générale

Le Pasteur actuel assigne au Bureau Pastoral la mission d’être un organe de conception, de coordination, de contrôle et de suivi dans tous les domaines de la vie pastorale diocésaine.

2° Mission (Rôle )du Bureau Pastoral

o    Concevoir les idées pastorales ;
o    Les élaborer en projets pastoraux ;
o    Les présenter aux ouvriers apostoliques pour leur réalisation ;
o    Organiser toutes les activités pastorales, les coordonner et les suivre ;
o    Former les agents pastoraux.
o    Consolider les paroisses par la redynamisation des Communautés ecclésiales de base ;
o    Toutes les commissions et services pastoraux diocésains rendent compte à travers le Bureau Pastoral.
o    Coordonner les travaux de conclusion du Synode Diocésain en cours

3° Organigramme du Bureau Pastoral

1.    En conformité au Can. 381, 1 ; Son Excellence Monseigneur l’Archevêque est le premier Responsable
de la Pastorale diocésaine. C’est donc lui, le Président du Bureau Pastoral.

2.    Le Conseil Pastoral
Quand bien même cet organe n’est pas fonctionnel, son rôle est très important pour la Pastorale, comme le stipule le Canon. 511. Normalement, le Bureau Pastoral exécuterait les décisions et les orientations du Conseil Pastoral dont il est l’organe technique.

3.    Le Secrétariat Général  du Bureau Pastoral
C’est le moteur de tous les services du Bureau Pastoral. Le Secrétaire Général a la mission de coordonner tous les services pastoraux diocésains en communion et au nom de l’Ordinaire du lieu dont il tient le mandat. Il est l’ »Alter ego » de l’Archevêque et du Vicaire Général en matière de pastorale. Ainsi en accord avec l’Archevêque :
?    Il peut réunir le Conseil Pastoral ;
?    Il peut réunir les présidents des commissions ;
?    Il doit veiller au matériel pastoral nécessaire ;
?    Il visite les projets pastoraux dans les paroisses et partout où ils s’organisent à travers l’Archidiocèse.
?    Il s’occupe de la formation des agents pastoraux et par conséquent de la gestion du Centre Pastoral.

4.    Les Commissions pastorales diocésaines

Les autres ouvriers apostoliques participent à la mission du Bureau Pastoral par le biais des commissions pastorales diocésaines qui sont des groupes de consultation constitués de prêtres, de religieux et de laïcs.

Liste des Commissions pastorales diocésaines :.

o    Commission pour la Liturgie ;
o    Commission pour les Communautés ecclésiales de base ;
o    Commission pour la Bible ;
o    Commission pastorale pour les moyens de communication sociale ;
o    Commission pastorale pour les Œuvres Pontificales Missionnaires ;
o    Commission pour les Vocations ;
o    Commission pastorale pour la famille ;
o    Tribunal Métropolitain ;
o    Commission pour les Sanctuaires de Mushasha et de Mugera ;
o    Commission pour les fêtes ;
o    Commission Justice et Paix ;
Comme organe pastoral de référence, le Bureau Pastoral garde un œil sur les secteurs pastoraux ci-après :

1.    Le Centre Pastoral ;
2.    Le Bureau Diocésain pour l’Education humaine et chrétienne ;
3.    Coordination diocésaine des Mouvements d’Action Catholique (CODIMAC) ;
4.    Les paroisses et les communautés ecclésiales de base ;

CONCLUSION

Comme un des Services Généraux de l’Archidiocèse, le Bureau Pastoral fonctionne en étroite communion avec l’Economat Diocésain, qui lui est chargé des Finances. Il est en connexion également avec l’Organisation Diocésaine pour le Développement (ODAG) chargé des questions sociales et du Développement.


Gitega, 30 septembre 2013

Document préparé et présenté par
 Monsieur Dismas NTAHOMVUKIYE
Agent au Bureau Pastoral

Le Bureau Pastoral de L’l’Archidiocèse de Gitega

I. Les débuts

1° Le Bureau Pastoral a été mis sur pied le 18 Septembre 1982 par Son Excellence Monseigneur Joachim RUHUNA de vénéré mémoire.
2° Au début, trois secteurs avaient retenu l’attention pastorale:

  • La Liturgie;
  • L’Education de base;
  • Les Communautés ecclésiales de base.

Aussi, la formation des agents pastoraux et l’animation des vocations relevaient de ce Bureau Pastoral.

II. Aujourd’hui

1. Orientation générale

Le Pasteur actuel assigne au Bureau Pastoral la mission d’être un organe de conception, de coordination, de contrôle et de suivi dans tous les domaines de la vie pastorale diocésaine.

2. Mission (Rôle )du Bureau Pastoral

  • Concevoir les idées pastorales;
  • Les élaborer en projets pastoraux;
  • Les présenter aux ouvriers apostoliques pour leur réalisation;
  • Organiser toutes les activités pastorales, les coordonner et les suivre;
  • Former les agents pastoraux.
  • Consolider les paroisses par la redynamisation des Communautés ecclésiales de base;
  • Toutes les commissions et services pastoraux diocésains rendent compte à travers le Bureau Pastoral.
  • Coordonner les travaux de conclusion du Synode Diocésain en cours

3. Organigramme du Bureau Pastoral

1. En conformité au Can. 381,1, Son Excellence Monseigneur l’Archevêque est le premier Responsable de la Pastorale diocésaine. C’est donc lui, le Président du Bureau Pastoral.

2. Le Conseil Pastoral
Quand bien même cet organe n’est pas fonctionnel, son rôle est très important pour la Pastorale, comme le stipule le Canon. 511. Normalement, le Bureau Pastoral exécuterait les décisions et les orientations du Conseil Pastoral dont il est l’organe technique.

3. Le Secrétariat Général  du Bureau Pastoral
C’est le moteur de tous les services du Bureau Pastoral. Le Secrétaire Général a la mission de coordonner tous les services pastoraux diocésains en communion et au nom de l’Ordinaire du lieu dont il tient le mandat. Il est l’ »Alter ego » de l’Archevêque et du Vicaire Général en matière de pastorale. Ainsi en accord avec l’Archevêque :

  • Il peut réunir le Conseil Pastoral ;
  • Il peut réunir les présidents des commissions ;
  • Il doit veiller au matériel pastoral nécessaire ;
  • Il visite les projets pastoraux dans les paroisses et partout où ils s’organisent à travers l’Archidiocèse.
  • Il s’occupe de la formation des agents pastoraux et par conséquent de la gestion du Centre Pastoral.

4.  Les Commissions pastorales diocésaines

Les autres ouvriers apostoliques participent à la mission du Bureau Pastoral par le biais des commissions pastorales diocésaines qui sont des groupes de consultation constitués de prêtres, de religieux et de laïcs.

Liste des Commissions pastorales diocésaines:

  • Commission pour la Liturgie;
  • Commission pour les Communautés ecclésiales de base;
  • Commission pour la Bible;
  • Commission pastorale pour les moyens de communication sociale;
  • Commission pastorale pour les Œuvres Pontificales Missionnaires;
  • Commission pour les Vocations;
  • Commission pastorale pour la famille;
  • Tribunal Métropolitain;
  • Commission pour les Sanctuaires de Mushasha et de Mugera;
  • Commission pour les fêtes;
  • Commission Justice et Paix;

Comme organe pastoral de référence, le Bureau Pastoral garde un œil sur les secteurs pastoraux ci-après:

1.    Le Centre Pastoral;
2.    Le Bureau Diocésain pour l’Education humaine et chrétienne;
3.    Coordination diocésaine des Mouvements d’Action Catholique (CODIMAC);
4.    Les paroisses et les communautés ecclésiales de base;

Conclusion

Comme un des Services Généraux de l’Archidiocèse, le Bureau Pastoral fonctionne en étroite communion avec l’Economat Diocésain, qui lui est chargé des Finances. Il est en connexion également avec l’Organisation Diocésaine pour le Développement (ODAG) chargé des questions sociales et du Développement.

Dismas NTAHOMVUKIYE, Agent au Bureau Pastoral

ARCHIDIOCESE DE GITEGA - DESCRIPTION- IDENTIFICATION

 ORGANISATION PASTORALE ET ADMINISTRATIVE DE L’ARCHIDIOCESE


Identification

Au Cœur du Burundi il y avait une colline qui s’appelait Gitega. Quand les Allemands sont venus coloniser le Burundi, ils ont bâti sur cette colline la ville de Gitega et ont fait d’elle la capitale politique du pays, tandis que Bujumbura était capitale militaire et économique. La colonisation belge (1916-1962) a fait de Bujumbura la capitale  également politique, mais Gitega est restée la deuxième ville du pays. Cette ville et le chef-lieu de <st1:personname productid="la Province Gitega." w:st="on">la Province Gitega.</st1:personname>

En 1936, Mgr Julien Louis GORJU, 1er vicaire apostolique du vicariat apostolique du Burundi, a transféré le siège épiscopal de Mugera à Gitega. Dès cette date, l’évêché du vicariat apostolique du Burundi d’abord et puis du vicariat apostolique de Gitega, et plus tard de l’Archidiocèse de Gitega se trouve dans la ville de Gitega.

Mgr GORJU eut comme successeur Mgr Antoine Hubert GRAULS qui gouverna tout le vicariat apostolique du Burundi de 1937 à 1949.

En 1949, le vicariat apostolique du Burundi fut scindé en deux : au nord, au nord-est, au nord-ouest,   le vicariat apostolique de Ngozi ; au centre, à l’est, au sud, à l’ouest, le vicariat apostolique de Gitega. C’est donc à partir de cette année que Gitega donne son nom à une circonscription ecclésiastique, en l’occurrence le vicariat apostolique de Gitega.

Le 18 juillet 1959, le Pape créa Bujumbura comme vicariat apostolique. Il était formé de la partie ouest de Gitega et la partie nord-ouest de Ngozi.

Par le décret du 10 novembre 1959, les 3 vicariats apostoliques, devinrent : Archidiocèse (Gitega, métropolitain) et diocèses (Ngozi et  Bujumbura, suffragants). En 1961, le sud de Gitega en sera détaché pour constituer le diocèse de Bururi. En 1973, la partie est de Gitega en sera détaché pour former, avec une partie de Bururi, le diocèse de Ruyigi. En 2009, fut crée le diocèse de Rutana formé d’une partie de Ruyigi et d’une partie de Bururi. Le 25 novembre  2006, Bujumbura fut érigé en Archidiocèse. De ce fait le Burundi était divisé en deux provinces ecclésiastiques : Bujumbura et Gitega.

Ainsi, l’Archidiocèse de Gitega se situe au cœur du Burundi. Sa plus grande partie se trouve dans la province civile de Gitega, et les autres parties se trouvent respectivement dans les provinces de Karusi, de Mwaro, de Bururi et de Rutana. Il a des frontières communes avec ses diocèses suffragants de Ngozi, Muyinga, Ruyigi et Rutana.

Il a également des frontières communes avec l’Archidiocèse de Bujumbura et avec le diocèse de Bururi. L’Archidiocèse de Gitega est à une moyenne de <st1:metricconverter productid="1 700 m" w:st="on">1 700 m</st1:metricconverter> d’altitude.

Le relief est marqué par des chaînes de montagnes, mais aussi des collines et valons favorables à l’agriculture et à l’élevage. Le climat tempéré et la fertilité du sol ont fait que c’est une région à très forte densité démographique : plus de 300 habitants au kilomètre carré. Cela ne va pas sans poser de sérieux problèmes d’environnement. La propriété foncière s’amenuise en même temps que la terre s’appauvrit, ce qui entraîne une sensible baisse de production agricole. Nous assistons, et le phénomène a été amplifié avec ses dix années de guerre civile, à une dégradation catastrophique de l’écologie. Nous en voyons déjà de néfastes retombées de pluviosité.

La situation économique de la population est précaire. Il y a une paupérisation croissante et la vie devient très chère.

A l’heure actuelle, le climat socio-politique est meilleur que les années passées. Les conséquences de la guerre civile disparaissent petit à petit. La vie sociale a repris. Les antagonismes entre les groupes politico-ethniques ont fortement diminué. A part des cas de banditisme armé, la sécurité est bonne.

  1.  Ordinaire diocésain

1. Nom et prénom : NTAMWANA Simon

2. Degré dans <st1:personname productid="la Hi?rarchie" w:st="on">la Hiérarchie</st1:personname> : Archevêque Métropolitain

3. Nationalité : Burundaise

4. Date de naissance : 3 juin 1946

5. Langues parlées couramment : Kirundi, Français, Italien, Allemand,

    Kiswahili, Anglais, Espagnol, Latin et Grec.

6. Fonctions Supradiocésains :

- Consulteur de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples

- Président de la Commission Episcopale pour les Vocations et les Séminaires (Jusqu’en 2009).

- Président de la Commission Episcopale pour la Communication (jusqu’en 2011).

- Président de la Commission Episcopale pour l’Education Catholique (depuis 2011).

- Président de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (2007-2013) et membre du Comité permanent du SCEAM (2007-2013).

  1. Autres Evêques résidant dans la circonscription ecclésiastique : Néant.
  1. Vicaire Général 

-      Nom et prénom : Msgr Nestor NIYOKINDI

-      Date de naissance : 1 Mars 1970

-      Date d’Ordination : 19 juillet 2003

-      Date de nomination: juillet 2018

ECONOME DIOCESAIN:

- Nom et Prénom: Abbé Gervais NIMBONA

- Date de Naissance:

- Date d'Ordination:

- Date de Nomination: 

  1. Vicaires Episcopaux

1.   Région pastorale de Mugera

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Darius NTUNZWENAYO

-      Date de naissance : 05 octobre 1967

-      Date d’ordination : 15 août 1999

2.   Région Pastorale de Gitega 

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Méthode NTAHONDEREYE

-      Date de naissance : 

-      Date d’ordination : 

3.   Région Pastorale de Makebuko

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Louis NYABENDA

-      Date de naissance : 

-      Date d’ordination : 

4.   Région Pastorale de Karusi

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Gamaliel NTAHOKAGIYE 

-      Date de naissance : 03 Août 1967 ?

-      Date d’ordination : 15 août 1999

 5.   Région Pastorale de Gishubi

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Jean Berchmans DENDEKANYA

-      Date de naissance : 

-      Date d’ordination :

6.   Région Pastorale de Mwaro

-      Nom et prénom : Monsieur l’Abbé Valentin NSABIMANA

-      Date de naissance : 

-      Date d’ordination : 

7.   Région Pastorale de Giheta

-      Nom et prénom : Monsieur l’abbé Gaëtan RUCEKE

-      Date de naissance : 01 septembre 1966

-      Date d’ordination : 10 août 1996

N.B. Détachée de la région pastorale de Gitega, la région pastorale de Giheta a été créée il y a 5 ans.

 

"Si ma mort peut servir la cause de la paix, je n'ai qu'à mourir" (Homélie du 15 Août 1995)

Monseigneur Joachim RUHUNA, 

Archevêque de Gitega né le 27 octobre 1933. 

Assassiné le 9 septembre 1996 à Gitongo (Gitega) en la fête de Saint Pierre Claver, patron du Grand Séminaire de BURASIRA

"Je te salue au nom du pape Jean Paul II et de l'Eglise universelle. Tu as aimé ce pays et ses hommes comme  un vrai frère, un frère de Jésus. Tu as voulu témoigner de l'Evangile comme signe de contradiction. A la manière des prophètes, ils t'ont tué dans ton pays. Tu as aimé ce pays par amour pour l'Eglise et pour l'Afrique. Tu as été tué, mais, tu n'a pas été vaincu. On a tué un homme, mais, nous voici nombreux bébout pour continuer le combat de l'amour. Et maintenat que tu es avec le Seigneur Réssuscité, continue à interceder pour le Burundi, pour l'Afrique, pour l'Eglise, `pour l'humanité".  

(Extrait de l'Homélie du Cardinal J. TOMKO à Gitega, le 17 septembre 1996).